PROMO crevette RED CHERRY 12 pour 23 Є d'autres couleurs sont aussi en promo jusqu'au 8 mai 2024

Les différents poissons combattants et leur maintenance en aquarium

(Betta splendens)

Découvrez la liste des articles sur chaques espèces de combattants en bas de page ou
en cliquant ici

De tous les habitants de nos aquariums, le combattant du Siam est très largement le plus populaire et ce presque au même titre que le poisson rouge.
Ce magnifique poisson est très proche de l’homme même si celui-ci à été emprunt de grande cruauté envers cet animal en le poussant à devenir très agressif et à combattre jusqu’à la mort pour parier sur le gagnant.
Les couleurs et les formes actuelles de ce poisson sont très variables, surprenantes et très éloignées des combattants sauvages qui sont beaucoup moins colorés et de plus petite taille.
La cohabitation avec les crevettes est particulièrement difficile.

Histoire du poisson combattant du Siam

Le combattant du Siam est très probablement le premier poisson d’ornement à avoir été élevé en captivité à dessein de combats sportifs depuis 650 ans.
Les premières traces de cet élevage remonte au Roi Lithai de Sukhothai en Thaïlande. Cette tradition de combat perdure même dans certains pays asiatiques. Le non scientifique du combattant du Siam est le Betta Splendens qui signifie guerrier splendide.
Le poisson combattant fait ses premières apparitions dans le monde occidentale en 1849, particulièrement en Allemagne.
En 1910 cet espèce apparaît en France puis aux U.S.A.

Les grandes particularités du combattants

Ce poisson se fait très remarqué non seulement par ses multiples couleurs, mais aussi par deux modes de respiration qui lui permettent dans la nature de vivre dans des flaques d’eau pendant la saison sèche.
Les poissons combattants ont également en fonction des espèces, deux modes de reproduction peut répandus chez les autres poissons.
Pour certains d’entre eux, ils construisent des nids de bulles et la surveillance de la progéniture est réaliser par le mâle.
Pour une autre partie des espèces de combattant, ils protègent les Œufs dans leur bouches.

Comment était le poisson combattant avant son élevage et les sélections.

Aujourd’hui un joyaux de couleurs aux longues voiles, le poisson combattant était à l’origine un petit poisson d’environ 4 cm pouvant atteindre en de rares cas 6 cm.
Il était très fréquent de le trouver dans des rizières ou des points d’eau sans grande profondeur très riche de plantes aquatiques de surfaces dans les lesquels, il aime vivre et se reproduire.
Ces couleurs était brunes avec des reflets de différentes couleurs très souvent vertes ou rouges.
Il pouvait protéger son territoire en pourchassant ses rivaux après les avoir intimidés lors de parades ou  les nageoires sont toutes déployées, cependant les combats étaient très rares et n’aboutissaient jamais par la mort des antagonistes.

Des rumeurs et des vérités sur le combattant du Siam

Un poisson bien plus pacifique que les rumeurs à son sujet

Il est très commun de considérer que les poissons combattants doivent être hébergés individuellement dans de petits aquariums. Cependant leurs comportements quand ils vivent dans de grands aquariums qui leur permet d’établir un territoire respectif laissent penser que leur bien être est bien meilleur dans ces conditions.
Des précautions sont néanmoins à prendre dans ce cas.
Le poisson combattant est également considéré comme très agressif avec les autres poissons de l’aquarium, à juste titre si il se trouve dans un petit espace car son agressivité diminue très rapidement dans de grands aquariums.
L’homme est très clairement à l’origine de l’agressivité faussement légendaire du combattant.
L’espèce sauvage se contente de parades intimidantes pour établir une hiérarchie.
La sélection des individus les plus agressifs pour parier sur l’issus des combats est à l’origine du caractère particulièrement belliqueux de quelques mâles, cette véhémence est constante si il défend sa progéniture.
L’intimidation lors de la parade dépend de la taille des voiles. Si vous placer un mâle à grande voile avec un Plakat dans un aquarium de 300 litres la cohabitation est souvent possible ! Le mâle à grande voile impressionne le Plakat qui qu’en à lui dispose de nageoires propices à une nage rapide idéales pour la fuite.
Dans ce cas le mâle dominant abandonne rapidement la fuite hors du territoire qu’il s’est constitué.
L’aquarium doit dans ce cas posséder deux endroits propices au repos de chacun  (lieux plantureux en surface sans courant provoquer par le filtre), ces deux territoire doivent être espacés d’au moins 90 centimètres. Certains combattants en faible pourcentage restent agressifs malgré ces conditions et cette cohabitation n’est alors pas possible. Une surveillance importante et permanente est nécessaire et il est donc peu recommandé d’effectuer cette cohabitation.
La meilleure adéquation dans un grand aquarium de plus de 200 litres reste le harem, une hiérarchie s’établira entre les femelles  et chacune d’entre elle doit avoir sa place dans l’aquarium, si l’une d’entres elle reste cacher dans un coin de l’aquarium s’est qu’elle sont en nombre trop important.
Dans ce cas, un minimum de 4 femelles est recommandé afin que la femelle dominante ne prouve en permanence sa supériorité à une seule autre congénère, des petites poursuites sont fréquentes.
Dans un aquarium communautaire des espèces de petits poissons peuvent s’attaquer à ces voiles comme par exemple les Tétraodon. Certains tétras néons peuvent aussi adopter se comportement, même si cela reste rare. les scalaires et d’autres poissons agressifs sont incompatibles avec le poisson combattant.

Beaucoup de personnes pensent qu’il se trouve bien dans de petits espaces de 20 litres et qu’il se fatigue dans de grands volumes ou le courant des filtres est fort. Son comportement clairement distincts dans un petit volume et un grand, tend à prouver le sens contraire.
Dans un petit aquarium il est :
– Particulièrement attentif aux gestes de l’aquariophile qui constituent la seule stimulation l’empêchant de s’ennuyer.
– Agressif avec toutes formes de vie.
– Stressé, il passe sa journée à faire des navettes comme un lion en cage, d’autant plus si il à déjà été introduit dans un grand espace précédemment. Certains ne supportent d’ailleurs pas le retour en petits bacs. il peut ne pas avoir ce comportement si il n’a jamais connu le bonheur d’un grand espace.
Dans un grand aquarium :
– Le mâle se fait un territoire en surface au milieu des plantes ou il à besoin de se reposer, se cacher et dormir. Les femelles peuvent avoir un territoire qu’elles marquent beaucoup moins.
– Il devient très pacifique et curieux, chasseur aussi !
En tout état de cause aucun animal ne peut vivre sans aucune interaction et même si il y a des risques à faire cohabiter des poissons combattants, faire vivre les mâles solitaires dans de petits aquariums avec aucune autre forme de vie ne peut être une solution durable. Offrez un minimum de 60 litres à votre combattant avec des escargots ou des petits poissons de fond.

Les différentes espèces de combattants.

Le betta splendens et ses nombreux genres et couleurs

L’espèce qui à rendu aussi populaire les poissons combattants est le Betta Splendens qui est originaire de l’Asie du Sud-est.
Aujourd’hui les formes et les couleurs du Betta Splendens sont innombrables et ces poissons sont souvent magnifiques.
Le poissons combattant au travers des années, voir plusieurs siècles de sélection est devenu le poisson pour aquarium qui dispose du plus grand nombre de déclinaisons et il serait presque impossible de totalement les répertorier d’autant que plusieurs noms peuvent être donné à un même type de poisson combattant en fonction des pays et des éleveurs.
Nous vous présentons ci-dessous les principaux représentant du légendaire combattant.

Le combattant platkat


Les couleurs de ce poisson combattants sont sur un même individu nombreuses et formes de belles mosaïques.
Il ne possède pas de voile se qui rend la différenciation entre les deux sexes difficile.
De toutes les variétés de combattants , il est le plus sociable et les mâles de manière très général reste calme avec les femelles, des individus restent cependant plus belliqueux.

Halfmoon plakat


Ce poisson combattant à les mêmes caractéristiques que le plakat avec cependant la queue qui forme un parfait demi-cercle ayant donnée le nom à cette variété en référence à une demi-lune qui constitue parfois un demi-cercle.

Le poisson combattant Demi-lune Halfmoon


Cette variété de poisson combattant est très probablement la plus répandue.
Le demi-lune Halfmoon possède une grande et très large queue qui parfois s’étend sur plus d’un demi cercle. Cette variété est très riche en couleur, même si le rouge est le souvent rencontré dans les commerces aquariophile.

Le poisson combattant Queue de voile Veiltail

Poisson combattant Veilteil
Très vite reconnaissable à sa queue et sa nageoire dorsale en forme de flame ses couleurs peuvent être mélangées sur un même individu.
La dimension de la queue est idéalement aussi longue que son corp. Les nageoires pectorales sont aussi typiques puisqu’elles disposent d’une bonne largeur même si leurs longueurs est proportionnellement plus grande que les autres poissons.

Le queue en couronne Crowntail

Sa forme générale avec ses nageoires hautement découpées évoque certains poissons marins.
Il existe un sous groupe du Crowntail nommé le betta Combtail qui à pour différence des pointes sur la nageoire caudale bien moins prononcées.

Le combattant double queue Doubletail


Ce combattant à deux principales caractéristiques qui permet de le distinguer nettement des autres variétés. Il possède une nageoire caudale en forme de coeur et une nageoire dorsale large et haute.
Cette variété sert à en améliorer d’autres qui ne possèdent pas une nageoire dorsale aussi développer.
La reproduction avec une femelle de même variété entraine de nombreuses mauvaises formations au niveau du dos du poisson

Queue en pointe Spadetail


Proche du Plakat, il a une nage relativement rapide et dispose d’une nageoire anale et caudale pointue. Il n’est pas très fréquent de le trouver dans les élevages.

Le betta splendens Feathertai


Il est l’un des plus beaux représentants des combattants du Siam avec de très grandes nageoires multicolores et des rayons marquée de couleurs vives et une sorte de dentelle faisant penser à celle d’une robe de danseuse.

Le poisson combattant Delda et super Delta


Ces deux variétés de combattants peuvent disposer de nageoires pectorales très développées leur donnant quand il sont regardés de face les aspects d’un oiseau. Le bord de la majorité de sa voilure sont droits.

Les autres espèces de poissons combattants.

Bien que betta splendens remporte toutes les attentions et qu’il soit incontestablement le plus connue, il existe un très grand nombres d’autres espèces de betta qui peuvent avoir une taille comprise entre 2,5 et 14 cm de longueur.
Voici la grande majorité de ces espèces par ordre alphabétique :

Betta antoni
Betta apollon
Betta aurigans
Betta chloropharynx
Betta dennisyongi
Betta dimidiata
Betta edithae
Betta falx
Betta ferox
Betta foerschi
Betta gladiator
Betta hipposideros
Betta krataios
Betta kuehnei
Betta pulchra
Betta renata
Betta stigmosa
Betta stiktos
Betta strohi
Betta taeniata
Betta tomi
Betta tussyae
Betta uberis
Betta unimaculata
Betta waseri

Les couleurs les plus fréquentes des combattants du Siam

Aujourd’hui l’intégralité des couleurs peuvent se retrouver sur la robes des poissons combattants sans compter que la variété Koï peu sur un seul individu donner l’illusion d’une palette.
Les poissons combattants aux couleurs unis sont le plus souvent rouges, bleus, jaunes, oranges, noirs et blancs.

Les plus importants conseils généraux de maintenance en aquarium des combattants de Siam

Son élevage reste simple, la plus grande précaution à prendre étant de lui apporter une nourriture lui convenant parfaitement. La présence de plantes naturelles de surface est presque indispensable pour qu’il se sente en sécurité à l’intérieur des bouquets de feuilles mais aussi et surtout pvrcequ’il se coince très souvent et volontairement entre les feuilles et les tiges pour se reposer et ne pas avoir à maintenir sa position à l’aide de ses nageoires.
La température de l’aquarium doit être élevé pour lui apporter une santé optimum et il se sentira bien dans une eau comprise entre 24 et 26°.

Une bonne alimentation indispensable pour le poisson combattant

Carnivore par prédilection, il chasse en surface diverses larves et insectes, il a une préférence pour les vers de vases et les larves de moustique. Il peut tout aussi bien chasser les alevins d’autres espèces de poisson et cette occupation peut prendre une très grande partie de son temps dans les aquariums communautaire. Avec les crevettes naines adultes, il peut ne pas les prendre en chasse tout comme il peut les tuer et déchiqueter, cela dépend du caractère de chaque individus. Les larves de crevettes seront quand à elles systématiquement attaquée.
Il peut également manger des lentilles d’eau.
En aquarium la nourriture congelé, les granulés lui convienne, mais aussi des légumes bouillis. En revanche les paillettes ne lui conviennent pas, il ne les refuse pas en revanche, elles sont très souvent la cause d’hydropisie chez cette espèce.
Très gourmand, il ne faut pas lui donner trop à manger d’un seul coup et lui fournir de temps à autre de la nourriture vivante.
Les alevins de combattants se nourrisse exclusivement de micro-éléments en privilégiant les infusoires.

Découvrez tous les articles sur les combattants du Siam

par ordre alphabétique

Combattant du Siam

    • Poisson betta Hendra

    • Poisson Combattant Albimarginata

    • Poisson combattant Brownorum

    • Poisson combattant Anabatoides

    • Poisson Combattant du Siam

    • Poisson Combattant Multicolore

    • Poisson Combattant Paisible

    • Reproduction du Combattant du Siam

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.